ÉDITIONS PRÉCÉDENTES

LIVELIHOODS CAMP 2012 – ARAKU VALLEY, INDIA

Alors que le soleil se lève sur la Vallée d’Araku, une histoire s’écrit. 140 participants représentant 61 organisations de 21 pays différents se sont réunis au Livelihoods Camp 2012, en Inde, afin de co-construire des solutions permettant aux communautés rurales de vivre dans des écosystèmes plus sains et plus durables.

Le Livelihoods Camp 2012 (8-11 octobre) a commencé par un événement symbolique – la plantation de plus de 100 nouveaux arbres par les participants. Leur présence et participation collective à ce forum, par ses dimensions de co-création et d’interactions locales, formaient une nouvelle approche aux questions de moyens de subsistance.

Histoire du Livelihoods Camp

Le Livelihoods Camp est né de la conviction que le succès de grands projets qui ont un fort impact dépend du renforcement des compétences et du partage de connaissances entre les différents acteurs. En 2011, le premier Camp s’est tenu à Paris et visait à explorer différentes pratiques de développement durable en partageant expériences, outils et méthodes. En 2012, plus que jamais auparavant, la Communauté Livelihoods (en anglais : Livelihoods Network) a souhaité mettre les communautés paysannes qu’elle sert à l’avant de la scène, donnant ainsi lieu au rassemblement de la Vallée d’Araku.

Pourquoi choisir la Vallée d’Araku en Inde pour le Livelihoods Camp 2012 ?

Dans la Vallée d’Araku, Livelihoods travaille avec la Fondation Naandi sur un grand projet d’agroforesterie qui impactera 100 000 Indiens Adivasi. Les Adivasi sont considérés parmi les populations les plus défavorisées en Inde. En replantant 6 millions d’arbres, les fermiers Adivasi pourront considérablement augmenter leur production agricole, en produisant près de 15 000 tonnes de mangues et 500 tonnes de café supplémentaires dans le long terme. Organisés sous la forme d’une coopérative, les paysans d’Araku réussissent d’ores et déjà à exporter leur café de grande qualité. Le Camp s’est déroulé dans la Vallée d’Araku afin de permettre aux participants d’enrichir de manière pertinente le projet Livelihoods existant dans la région, ainsi que d’apporter leur soutien et leurs conseils aux tribus Adivasi.

Quel était le format du Livelihoods Camp 2012 ?

Le Livelihoods Camp 2012 a été conçu autour d’un concept original, “L’apprentissage par l’action”, décliné en pratique de la manière suivante : une demi-journée de rencontre avec les familles Adivasi locales afin d’identifier leurs besoins et leurs attentes ; et une autre demi-journée pour que les participants au Camp partagent leurs résultats de ces visites terrain, co-construisent et présentent leurs solutions aux problèmes identifiés.

Le Camp était organisé en 6 ateliers distincts consistant en visites de terrain et en discussions en petits groupes. En cohérence avec son accent mis sur l’engagement local, le programme du Camp a été construit avec les tribus locales Adivasi de la région de l’Office des tribus de la région Paderu. Les thèmes qui sont ressortis de nos discussions embrassaient de manière holistique plusieurs paramètres du développement social pertinents à la promotion des moyens de subsistance : le suivi du projet-carbone, l’accès aux marchés, l’énergie domestique, l’inclusion financière, la sécurité alimentaire et nutritionnelle, et l’amélioration de la capacité agricole.